Toolbox

Focus - L'école, soucieuse de la mobilité

Les écoles ont un impact important sur la mobilité. Lors d’un projet de construction ou d’agrandissement d’un établissement scolaire, il est recommandé de réfléchir aux questions de mobilité le plus en amont possible.

La localisation de l’infrastructure, la desserte en transports en commun, l’usage du vélo, l’aménagement des abords de l’école, pourquoi pas en instaurant une Rue scolaire, tous ces facteurs ont un impact sur la mobilité dans le quartier. Idéalement, un Plan de Déplacement scolaire sera élaboré par l’école.

Enfin, les établissements scolaires sont soumis à deux obligations en termes de mobilité :

  • Réaliser un « Pré- diagnostic scolaire » ;
  • Réaliser un Plan de déplacement d’entreprise si l’école compte plus de 100 travailleurs.

Localisation

La première question à se poser est l’implantation du projet dans la ville par rapport à la localisation de la population scolaire, aux enseignants et aux réseaux de transports (transport en commun, infrastructure cyclable, piétonne, voiture).

Desserte en transport en commun

Dans le cas d’une nouvelle implantation, une concertation avec Bruxelles Mobilité et la STIB est souhaitable afin d’anticiper l’impact sur les réseaux (renforcement des fréquences, adaptation éventuelle des arrêts). Cette concertation peut être organisée au départ du Service École.

A l’école, à vélo

Favoriser ce mode de transport sain et efficace implique la mise à disposition de stationnements couverts et sécurisés au sein et aux abords de l’école. Bruxelles Mobilité  recommande l’installation d’1 emplacement pour 10 élèves dans les écoles primaires et de 2 emplacements pour 10 élèves dans les écoles secondaires. Bruxelles Mobilité met à disposition les arceaux et peut financer d’autres infrastructures (auvents..), si elles sont conçues dans le cadre d’un Plan de Déplacement Scolaire.

Plans de Déplacements Scolaires

Des mesures très concrètes pour opérer un changement de mentalité et de comportement en matière de mobilité sont étudiées, mises en œuvre et évaluées dans le cadre d’un Plan de Déplacements Scolaires. Les actions portent sur la sensibilisation des élèves et leurs parents à la mobilité et à la sécurité routière ; l’amélioration de la sécurité et la qualité de vie sur le chemin de l’école et à ses abords; le changement des habitudes de déplacements.

Ces plans, encadrés par un arrêté, sont des démarches volontaires de la part des écoles.  Bruxelles met à disposition des écoles participantes des supports pédagogiques et logistiques, ainsi qu’un accompagnement pour la mise en place des mesures du plan pendant la première année.

Mobilité aux abords de l’école

Une réflexion doit être menée sur la sécurisation des voiries, les traversées piétonnes, la présence de pistes cyclables, le stationnement, le cheminement piéton jusqu’aux arrêts de transport en commun et enfin le kiss&ride ou dépose-minute pour les automobilistes.

Bruxelles Mobilité recommande également, quand la configuration le permet, de mener une réflexion sur l’instauration de Rue Scolaire qui consiste à piétonniser la rue, éventuellement de manière temporaire aux heures d’entrées et sorties de classe. La commune est l’interlocuteur pour les voiries locales, Bruxelles Mobilité pour les voiries régionales.

Contact : n° vert de Bruxelles Mobilité 0800 94 001 - Cellule Abords d’écoles

Deux obligations en matière de mobilité pour les écoles

Réaliser un «Pré-diagnostic scolaire

Analyser la situation de mobilité de l’école incite à prendre des mesures. La première étant la réalisation d’un plan de déplacements scolaires.

Le pré-diagnostic doit être établi sur base d’un formulaire et d’une méthode définie. Les écoles qui ont déjà réalisé un plan de déplacement scolaire sont exemptées de l’obligation de réaliser un « Pré-diagnostic ».

Arrêté du Gouvernement du 20 juin 2013 relatif aux plans de déplacements scolaires

Réaliser un Plan de Déplacement d’entreprise

Les écoles de plus de 100 travailleurs, tous métiers confondus mais élèves non compris, sont ici assimilées à des entreprises et doivent donc réaliser un plan de déplacement d’entreprise. Celui-ci doit être actualisé tous les 3 ans.

Ordonnance du Code Bruxellois de l’Air du Climat et de l’Énergie (en abrégé COBRACE) approuvé le 21 mai 2013