La sécurité est une composante essentielle de la stratégie urbaine. Pour appréhender de façon globale les questions de sécurité dans l’espace public, la Région de Bruxelles-Capitale a développé un Guide à l’intégration des dispositifs de sécurité dans l’espace public.

Le Guide à l’intégration de dispositifs de sécurité dans l’espace public a été rédigé à l’attention des concepteurs, opérateurs et gestionnaires d’espaces publics en Région de Bruxelles-Capitale. Il vise à familiariser ces acteurs avec les principes de sécurisation physique et les procédures administratives qui s’y rapportent. L’objectif est de pouvoir intégrer les impératifs de sécurité dans les espaces publics dès leur conception et leur aménagement.

La première édition de ce guide porte sur les menaces terroristes et extrémistes, et plus particulièrement sur les attaques par véhicule bélier. Après une introduction aux principes clés de la « Prévention du Crime par la Conception de l’Environnement » (Security by design), le guide aborde toutes les étapes nécessaires pour une intégration réussie des dispositifs de sécurité. Il passe en revue quatre types d’espaces publics et leurs principes d’aménagement recommandés : rue, piétonnier, place et parc.

Le Guide à l’intégration de dispositifs de sécurité dans l’espace public se fonde sur l’étude « Mission d’élaboration d’une stratégie urbaine visant l’intégration des impératifs de sécurité dans le cadre de l’aménagement du Quartier européen », ainsi que sur des échanges récents avec d’autres villes européennes et le Joint Research Center de la Commission européenne.

Intégrer les impératifs de sécurité dans l’aménagement du quartier européen

L’étude sur l’intégration des impératifs de sécurité dans le cadre de l’aménagement du quartier européen vise à apporter une réponse cohérente et globale au risque terroriste et extrémiste pour le quartier européen. Elle propose une méthodologie d’objectivation de la menace par la confrontation de deux audits - l’un sur la sécurité, l’autre sur la vie urbaine – et aborde la question de la sécurité dans le contexte plus large des enjeux urbains du quartier.

L’audit « vie urbaine » met en évidence le besoin transversal de maintenir une accessibilité suffisante du quartier pour les différentes fonctions. Les mesures de sécurité, aussi nécessaires soient-elles, ne doivent en effet pas empêcher le quartier européen de fonctionner et de se développer.

L’audit « sécurité », pour sa part, élabore un classement des risques, du plus élevé (voiture bélier et commando armé) au plus bas (charge explosive portée par une personne et véhicule piégé). 

Aux côtés de perspective.brussels, l’ensemble des acteurs publics concernés ont été consultés ou associés à cette étude : communes, zones de polices locales, police fédérale, Direction générale du Centre de crise, Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace, SIAMU, SPF Santé publique (Inspecteur d’Hygiène fédéral), STIB, Commissariat à l'Europe et aux Organisations Internationales, Bruxelles Prévention & Sécurité, urban.brussels et Bruxelles Mobilité.

Le réaménagement du rond-point Schuman constitue un premier exemple de l’application de cette étude. D’autres chantiers suivront, comme la place du Luxembourg ou le parc du Cinquantenaire.

Chargé de projet
Pierre
Lemaire